Libre-échange: l’approche de Macron est un fardeau pour les consommateurs

A la tête du Conseil de l’UE depuis le 1er janvier, le président français a entamé son mandat en défendant son opposition aux accords commerciaux de libre-échange. Mais cette vision pose problème…

« Nous avons été les premiers à nous prononcer contre les accords commerciaux », a déclaré Emmanuel Macron au Parlement européen, au début de la présidence semestrielle de la France au Conseil de l’UE.

Il répondait à une question de l’eurodéputée Manon Aubry (France Insoumise, GUE/NGL), qui lui reprochait d’être en faveur des accords commerciaux de l’UE. Macron a même précisé que « la France est le pays qui s’est le plus opposé à la signature de nouveaux accords », avant de mentionner l’accord UE-Mercosur, qui n’a pas encore été ratifié en raison de préoccupations environnementales.

Continuez à lire sur La Chronique Agora

About Bill Wirtz

My name is Bill, I'm from Luxembourg and I write about the virtues of a free society. I favour individual and economic freedom and I believe in the capabilities people can develop when they have to take their own responsibilities.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s